< Retour à la liste des projets financés

RECOVALX - Reconstruction et revalorisation des territoires des vallées frappés par la Tempête Alex

Statut du projet

en cours

Thématique

Patrimoine naturel et culturel

Date de début des activités

01/01/2022

Localisation

Alpes-Maritimes, Cuneo, Imperia

Résumé

Les territoires transfrontaliers des Alpes du Sud ont été profondément touchés par la Tempête Alex. La relance touristique passe nécessairement par la reconstruction des itinéraires de randonnée pédestre détruits par les intempéries. Les acteurs locaux responsables des travaux de reconstruction s’engagent à donner une nouvelle vie à ces territoires afin de revaloriser le dynamisme économique. Le projet envisage ensuite une amélioration de l’attractivité des territoires par des études spécifiques, dans une stratégie transfrontalière intégrée pour assurer la transition vers la nouvelle programmation 2021-2027 et capitaliser les résultats.

Bénéficiaires

Chef de file

Département des Alpes-Maritimes

Autres bénéficiaires

Ente di gestione Aree Protette Alpi Marittime

Parc national du Mercantour

Parco fluviale Gesso e Stura – Ente gestore Comune di Cuneo

Regione Liguria

Contacter le chef de file du projet

Département des Alpes-Maritimes

Chiffres clés :

 

Budget total

Budget FEDER

Contreparties

ITALIE

990 460

609 231,95

381 228,05

FRANCE

1 499 440

922 305,54

577 134,46

TOTAL

2489 900 €

1 531 537,49

958 362,51

 

 

ACTIVITÉS, IMPACTS, RÉSULTATS

Le projet prévoit les actions suivantes :

  • Travaux de reconstruction du réseau d’itinéraires détruits ou endommagés par la Tempête Alex ;
  • Etudes et évaluations stratégiques pour améliorer l’offre touristique et l’attractivité de la zone transfrontalière touchée ;
  • Evaluation des organismes transfrontaliers nécessaires pour la relance touristique et économique des territoires 
  • Actions de communication et de promotion

 

Les résultats :

  • Un linéaire d’environ 400 km de sentiers sur la zone transfrontalière, reconstruit et amélioré
  • Une meilleure attractivité et accessibilité de la zone transfrontalière pour les touristes et les usagers
  • Une coopération renforcée entre les gestionnaires des sentiers de l’espace transfrontalier