Valorisation de nouveaux itinéraires de découverte du vin grâce au projet V.i.A (Route des Vignobles Alpins)

publiée le 13.04.2021

Vendredi 9 avril s’est déroulé en direct l’événement de clôture du projet qui a impliqué les territoires de la Vallée d’Aoste, du Piémont et de la Savoie

Vendredi matin a eu lieu en direct sur Facebook l’événement final du projet européen transfrontalier Interreg ALCOTRA 2014-2020 Route des Vignobles Alpins, en lien avec les territoires concernés par le projet : Carema, Pomaretto, Montmélian, Aymavilles et Motz. Grâce à la traduction simultanée de l’italien au français et vice versa, la rencontre a été une importante occasion de réflexion pour les administrations publiques et les agences turinoises, valdôtaines et savoyardes.

La Ville Métropolitaine de Turin a été chef de file du projet, conçu pour mettre en valeur de nouveaux itinéraires de découverte oenotouristique sur les deux versants des Alpes Occidentales, en proposant un itinéraire touristique thématique qui valorise les particularités des trois territoires concernés des points de vue œnologique, gastronomique, géographique, historique et culturel. Parmi les actions réalisées figurent la restauration de trois vignobles en altitude, l’aménagement de quatre vignobles didactiques, la réalisation de 14 sentiers au milieu des vignobles, la mise en place de forfaits touristiques transfrontaliers, la réalisation de deux musées multimédias dédiés au vin et à la viticulture, la restauration d’un point de dégustation dans les vignobles héroïques du Ramie à Pomaretto, l’aménagement de salles pour l’exposition et la dégustation des vins à Aymavilles, la création d’une application pour choisir où manger et dormir, quoi visiter et déguster et bien plus encore.

Le Conseiller métropolitain délégué aux activités productives et aux projets européens, Dimitri De Vita ainsi que l’Assesseur à l’agriculture et aux ressources naturelles de la Région Autonome Vallée d’Aoste, Davide Sapinet, ont exprimé leur appréciation des résultats obtenus. Ils ont également exprimé d’un commun accord, le souhait que les initiatives menées à bien puissent se poursuivre naturellement dans les prochaines années, toujours grâce au soutien de l’Union européenne. Le Secrétariat conjoint du Programme ALCOTRA était également présent à l’événement en la personne d’Olivier Bagarri, son responsable, qui a confirmé que, même dans la programmation des années à venir, l’Union Européenne trouvera le moyen d’être proche des viticulteurs et des entrepreneurs touristiques alpins. Il rappelle, en plus de se féliciter pour les résultats du projet, le calendrier prévisionnel de rédaction et de dépôt auprès de la Commission européenne du prochain Programme opérationnel ALCOTRA 2021-2027 (envoi prévu à l’été 2021 avec le souhait de financer les premiers projets à partir de début 2022) et annonce la prochaine publication de deux appels à projet à partir des reliquats du programme.

Elena Di Bella, responsable de la Direction du développement rural et de montagne de la Ville métropolitaine de Turin, a présenté les grandes lignes du projet et a détaillé l’application qui permettra aux œnotouristes d’apprécier de plus en plus consciemment les paysages de vie d’une grande partie des Alpes occidentales. Claudia Cassatella, professeure associée à l’École polytechnique de Turin, s’est penchée sur l’importance de l’étude et de la protection des paysages et des milieux alpins dont les vignobles sont des éléments incontournables depuis des siècles, de la Savoie à la Vallée de Suse, des vallées du Pinerolese à la Vallée d’Aoste.

Pendant les directs avec Aymavilles, Carema, Pomaretto, Montmélian et Motz, les maires, les entrepreneurs vitivinicoles et touristiques, les responsables d’organismes de promotion du tourisme et d’organisations d’agriculteurs ont expliqué comment les grandes lignes du projet ont été interprétées au niveau local, pour faire en sorte que la protection du paysage viticole et de la culture matérielle dont il est issu au cours des siècles puissent aller de pair avec la promotion commerciale des vins de montagne et la promotion des localités où ils se produisent, pour en faire des destinations connues et appréciées.

Sur ce dernier thème s’est focalisée Marcella Gaspardone, directrice de Turismo Torino e provincia, en rappelant le succès qui, dans les trois dernières années, ont réalisé des initiatives comme les Brindisi a Corte et Provincia Incantata, qui ont été consacrées précisément à la promotion des lieux et des traditions de la viticulture héroïque des vallées et des collines turinoises.