Les jeunes de plus en plus impliqués dans la vie du Programme

publiée le 31.03.2022

La bienvenue aux trois nouveaux stagiaires

2022 est l’année européenne de la jeunesse. Cette année nous accueillerons de façon totalement inédite trois stagiaires et un jeune volontaire européen.

Nous avons l’habitude dans l’équipe d’accueillir des jeunes. C’est un vrai choix guidé par une conviction profondément ancrée de permettre aux jeunes d’ouvrir une porte sur le monde du travail de la coopération. « Le passage entre la vie étudiante et la vie professionnelle est toujours un défi pour les jeunes. Ma volonté est de permettre aux jeunes qui passent dans mon équipe, d’approfondir des concepts théoriques dans le concret professionnel, d’être au cœur de la coopération européenne transfrontalière, d’identifier les décideurs, de se sentir acteur de cette construction européenne, de prendre confiance en eux. C’est une vraie chance d’avoir dans mon service des jeunes. Leur motivation, leur savoir, leur compétence sur différentes thématiques et outils, leur volonté de faire avancer la coopération européenne transfrontalière, leur réseau, leur vision innovante et créatrice, leur bon état d’esprit apportent un vrai plus à mon équipe.

Véronique VEYRAT, Responsable du service ALCOTRA

Je m'appelle Veronica, j'ai 24 ans et je suis née à Rome, dans la région italienne du Lazio. Depuis mon enfance, je me suis toujours sentie citoyenne du monde, une motivation qui m'a poussée à étudier trois langues et cultures étrangères pendant mes études secondaires, y compris le français.

J'ai été rapidement captivée par la culture française et, bien que ma licence se soit déroulée à la Faculté des Sciences Politiques et Relations Internationales de l'Université de Rome La Sapienza, j'ai toujours essayé d'intégrer mes connaissances linguistiques dans ce nouveau parcours. Pour cette raison j'ai décidé de passer un semestre de ma formation à l'Université de Bordeaux, en bénéficiant de la bourse Erasmus.

Après avoir obtenu mon diplôme, j'ai commencé un Master en Gouvernance Européenne à l'Université de Padoue (à 20 minutes de Venise !). Pendant la première année, j'ai obtenu une bourse pour un double diplôme avec l'Institut d'Etudes Politiques de Grenoble, où j'ai validé tous les examens de la deuxième année.

Cette période m'a permis de me spécialiser dans le fonctionnement de l'Union Européenne et la gestion des projets, une activité que je trouve extrêmement passionnante. Pour cela, j'ai candidaté pour un poste de stagiaire auprès d'ALCOTRA, où je travaillerai pendant les six prochains mois. Dans le cadre de l’année européenne de la jeunesse je composerai un dossier thématique sur ce sujet sur le territoire ALCOTRA et fournirai un appui sur la dimension « projets » du programme 14-20 et 21-27 avec notamment un travail de benchmarking. 

Je suis très heureuse de participer au travail d’ALCOTRA soit pour l’importance que les relations entre l’Italie et la France ont pour moi, que pour l’engagement de ce programme dans les priorités de l’année européenne de la jeunesse promue par la Commission Européenne.

Veronica CAPENTI, Stagiaire au sein du service ALCOTRA

Je m’appelle Alfhild, j’ai 23 ans et je suis française. Je suis née à Mâcon en Bourgogne. Issue d’une famille multiculturelle, je suis, depuis toujours, sensible à l’identité européenne. J’ai découvert la culture italienne au cours de voyages dans les principales villes d’Italie (Rome, Venise, Florence…) et j’ai choisi d’en apprendre la langue au lycée. Par la suite, j’ai décidé d’entrer en classe préparatoire littéraire au lycée Carnot à Dijon. Ces trois années m’ont permis d’élargir ma culture générale et d’approfondir mes connaissances de la civilisation européenne. J’ai principalement eu l’occasion d’étudier et traduire les textes fondateurs de la littérature italienne.

Mon intérêt pour les échanges culturels et la construction européenne, m’ont ensuite amené à intégrer le master Relations Internationales et Etudes du Global de Sciences Po Strasbourg, au sein duquel je me suis spécialisée en Coopérations et Conflits aux Frontières. Ces deux années ont été l’occasion de vivre au cœur d’une capitale européenne et d’un territoire transfrontalier. J’ai, ainsi, pu expérimenter quotidiennement les bienfaits des programmes Interreg.

Passionnée depuis toujours par les relations franco-italiennes, j’ai aujourd’hui la chance d’être accueillie par l’Autorité de gestion du Programme ALCOTRA et serai basée à Turin dans les locaux du   Secrétariat conjoint pour mon stage de fin d’études. En cette année européenne de la jeunesse, j’aurai l’opportunité d’expérimenter de l’intérieur la coopération transfrontalière et de contribuer, à ma hauteur, à l’approfondissement et au futur du projet européen.

Alfhild GAY-AUDRY, Stagiaire au sein du service ALCOTRA

Je m’appelle Valentin, j’ai 25 ans et je suis né à Forbach, une petite ville qui se situe dans le nord-est de la France, mais qui regroupe une grande communauté italienne du fait des nombreuses vagues d’immigrations qui se sont dirigées vers cette région, pour notamment travailler dans les mines de charbon, tout comme l’a fait ma famille. J’ai donc été élevé dans un cadre franco-italien et cela a évidemment eu un impact sur les décisions que j’ai prises au cours de ma vie.

La culture italienne m’a donc été transmise, mais j’ai souhaité approfondir mon apprentissage de la langue italienne en intégrant une Licence en Langues Etrangères Appliquées à l’Université de Lorraine qui permet d’étudier les langues avec une approche économique et juridique et par conséquent je souhaitais donc travailler dans un environnement qui serait caractérisé par l’économie et la culture italienne. Après avoir obtenu cette Licence, j’ai décidé d’intégrer une première année de Master en Droit Européen auprès du Centre Européen et Universitaire de Nancy, qui m’a par la suite permis d’intégrer une seconde année de Master dans le domaine des Fonds Européens pour finalement avoir l’opportunité d’intégrer l’équipe du Service Alcotra, dans le cadre d’un stage de fin d’étude d’une durée de six mois.

De ce fait, plusieurs missions me seront confiées au cours de cette période :

  • Participation aux actions du programme prévues au premier semestre 2022.
  • Recherches et rédaction de notes sur les différentes thématiques traitées dans le cadre de la future programmation 21-27.
  • Benchmarking sur les autres programmes de coopération européenne.
  • Définition d’actions ciblées pour la jeunesse dans le cadre de cette année européenne de la jeunesse.

Par conséquent, en tant que stagiaire au cours des six prochains mois au sein de ce service, je peux avoir la possibilité de lier le travail à ma passion pour l’Italie via le programme Interreg Alcotra, mais également de mettre en pratique l’utilisation de la langue et de la culture italienne.

Ainsi, c’est ici, à Lyon, que je conclue mes études, mais c’est également à cet endroit que je débute donc une nouvelle expérience professionnelle.

Valentin GAMMELLA, Stagiaire au sein du service ALCOTRA