FORUM CITOYEN TRANSFRONTALIER DE NICE

publiée le 30.03.2022

Dans la préfecture des Alpes-Maritimes, le micro est transmis aux jeunes

Les 24 et 25 mars, le Forum citoyen transfrontalier s'est tenu à Nice, avec la participation active de 120 jeunes lycéens et étudiants universitaires de France et d'Italie.

L’évènement a été consacré à un dialogue entre les jeunes sur des questions telles que l'économie, la justice sociale et l'emploi, ainsi qu'à la création de propositions significatives pour approfondir la coopération entre la France et l'Italie. Celles-ci ont été présentées le 25 mars, en présence de Jessica Larsson (Représentation de la Commission européenne en France), Antonio Parenti (Représentation de la Commission européenne en Italie), Sandro Gozi (Parlement européen), Giacomo Rinaudo (Chambre de commerce italienne à Nice) et Véronique Veyrat (Autorité de Gestion du Programme ALCOTRA).

Les jeunes participants ont souligné les problèmes liés à l'éducation et à l'emploi : de nombreux étudiants rencontrent des difficultés dans la reconnaissance de leurs diplômes au niveau européen, ainsi que dans la transition entre l'université et le monde du travail.

À cet égard, ils ont formulé des propositions allant de la création d'un office franco-italien de la jeunesse pour les deux pays à l'introduction d'un salaire minimum en Italie, en passant par la création de guides d'orientation transnationaux et de plateformes de communication entre les étudiants et le monde du travail.

La première journée a été aussi consacrée à la présentation des Plans Intégrés Thématiques et Territoriaux dédiés aux jeunes, tels que le PITEM PROSOL. A cet égard, Véronique Veyrat a partagé l'engagement du service ALCOTRA envers les jeunes générations, tant dans la programmation 2021-2027 que lors de la programmation 2014-2020. De nombreux projets déjà financés ont effectivement "anticipé" les motivations qui ont poussé la Commission européenne à instaurer l'Année européenne de la jeunesse – comme le projet JEUNES, qui a créé un service de soutien et d'écoute pour les jeunes dans les zones les plus isolées.

La programmation 2021-2027 a lancé plusieurs initiatives pour rendre le Programme encore plus consacré aux jeunes. Parmi ces mesures figurent la constitution d'un Conseil des Jeunes (avant juillet 2022), une stratégie de communication et des ateliers sur la gestion de projets au niveau européen destinés au public jeune, le financement de micro-projets ciblant les jeunes et, enfin, la création d'un réseau IVY (Interreg Volunteer Youth).