Retour au projet plan

RISK-COM

Statut du projet
en cours
Thématique
Prévention des risques
Date de début d’activités
03/10/2018

Localisation
Hautes-Alpes, Ligurie, Piémont, Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur, Savoie, Vallée d’Aoste

Résumé

Le projet vise à augmenter la résilience du territoire ALCOTRA à travers des actions participatives d’orientation et d’information impliquant les citoyens, les institutions et des représentants d’intérêts économiques dans la prévention et la gestion de situations à risque, dans le but de rendre plus efficaces les différentes actions exercées par les entreprises locales ainsi que les comportements d’autoprotection.

La rapidité et l’efficacité de l’alerte et de l’information sur l’évolution de l’événement et, en premier lieu, sur les mesures de préventions sont favorisées par la réalisation d’un système d’information transfrontalier qui met en commun, en les intégrant et en les développant, les divers systèmes existants sur les territoires français et italiens, et ce, en utilisant les meilleures technologies ICT (Information and Communication Technologies).

Le projet se concrétise autour des trois mots clés suivants :

  1. Connaissances : approfondissement des connaissances sur la perception du risque, sur les problématiques et la communication du risque aussi bien pour les émetteurs que pour les destinataires des informations, afin de mettre en place des modalités de communication communes et efficaces.
  2. Information : des initiatives d’information intermédiaires visant à augmenter la résilience des citoyens et à instruire les entreprises locales sur les meilleures pratiques de communication des risques.
  3. Communication : développement d’un système intégré de communication en situation d’urgence partagé au niveau transfrontalier et à destination des citoyens.

Bénéficiaires


Chef de file

Regione Piemonte

Autres bénéficiaires

Regione Autonoma Valle d’Aosta
Regione Liguria
Fondazione CIMA
Département des Hautes-Alpes
SDIS 73
BRGM
Region SUD

Contacter le chef de file du projet

Regione Piemonte

Chiffres clés :

 

Budget total

Budget FEDER

Contreparties

ITALIE

1 117 450

949 833

167 617

FRANCE

764 950

650 207,5

114 742,50

TOTAL

1 882 400 €

1 600 040,5

282 359,5

Activités et impacts:

  • Recherches

A travers une analyse qualitative réalisée auprès de divers groupes cibles et une analyse quantitative, le projet propose d’individualiser les priorités et les outils de communication des risques les plus efficaces. Les groupes cibles ont été partagés en différents échantillons : les maires, les services d’urgence, les journalistes, les opérateurs de haute montagne, les citoyens. L’enquête quantitative a été conduite auprès d’un échantillon de 1550 individus représentatif de la population piémontaise et est utile pour établir les priorités d’intervention. Le filtrage des réseaux sociaux permet d’évaluer quelles modalités d’utilisation de ces réseaux sont les plus indiquées et les plus utiles pour atteindre les citoyens.

  • Bonnes pratiques

La collecte de bonnes pratiques permet en outre le partage d’outils et de produits existants et leur mise au point sur le territoire. De plus, s’il est vrai que l’on apprend de l’histoire, il est nécessaire qu’il y ait également un partage iconographique des désastres qu’a connu le territoire, dans un objectif de transmission d’une « mémoire historique » aux citoyens.

  • Plan stratégique de communication

Les connaissances approfondies grâce à l’analyse qualitative et quantitative et à la récolte des bonnes pratiques, permettent l’élaboration d’un plan stratégique de communication des risques et de lignes directrices partagées par les partenaires du projet et dont doivent s’inspirer les plans opérationnels élaborés par chacun des partenaires sur la base des différentes caractéristiques territoriales et des différentes typologies des risques dominants.

  • Participation active de la population

L’expérience et la participation directe sont beaucoup plus efficaces que n’importe quel message. Dans cet objectif, des journées de formation et d’information à destination des différentes cibles sont organisées et des kits d’information papiers et virtuels sont distribués.

  • Campagne de promotion

Afin de promouvoir et de faire connaître les outils réalisés par le projet, une large campagne de promotion est prévue avec des annonces dans la presse, des affiches dans les transports en commun, des spots radiophoniques, un bandeau sur le site internet et des posts sur les réseaux sociaux.

Résultats

Un système de communication partagé :

Le résultat consiste dans le développement d’un système de communication qui intègre les outils existants afin d’augmenter le potentiel de la masse critique des utilisateurs et d’en faire le système de référence autant « en temps de paix » que « pendant les événements », c’est-à-dire lorsque nous sommes effectivement dans une situation d’urgence. Pour le moment, la difficulté principale semble être le fait que les citoyens peuvent rencontrer des difficultés pour trouver des informations véridiques et pertinentes.

Les autres résultats attendus sont :

  • Une meilleure connaissance des risques de la part des citoyens accompagnée d’une augmentation de la résilience.
  • Une réaction rapide en situation d’urgence de la part des citoyens avec un comportement vertueux et conscient.
  • Plus de facilité à atteindre les citoyens présents sur le territoire pour les institutions en charge de la communication en situation d’urgence.
  • Interopérabilité et simplification des outils existants (SMS, diverses applications, portails web, etc.) pour créer une interface dédiée au public.