Retour à la liste des projets financés

Pa.C.E., Patrimoinio, Cultura, Economia

Statut du projet
en cours
Thématique
Patrimoine naturel et culturel
Date de début d’activités
15/01/2019

Localisation
Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes, Cuneo, Haute-Savoie, Imperia, Savoie, Turin, Vallée d’Aoste

Résumé

Le programme ALCOTRA 2014-2020 identifie, entre les menaces, le risque de perte du patrimoine cultuel, risque plus marqué s’agissant du patrimoine immatériel. Le patrimoine est aussi menacé de la part des changements climatiques, causes d’altération des matériaux, ou encore du manque de connaissance des systèmes de sauvegarde des constructions traditionnelles, de la part des populations locales. Ce contexte augmente le risque de perte du concept de culture en tant qu’élément identitaire/fondateur d’un territoire comme le territoire transfrontalier, qui a traversé les différentes époques historiques et qui affiche des preuves de cette communion culturelle dans toute la région. Le PITEM se propose de préserver la zone ALCOTRA à travers ses réalités culturelles et leurs évolutions conjointes dans le temps. Quatre projets, basés sur une division chronologique commune, identifieront des stratégies de récupération et d’échanges de bonnes pratiques : Raconter, Sauvegarder, Promouvoir, et Partager. Les actions sont destinées à la connaissance et à la sauvegarde du patrimoine, matériel et immatériel, pour donner aux utilisateurs et aux publics des instruments utiles pour comprendre la valeur culturelle du territoire, en ligne avec les problématiques environnementales. Les résultats des projets s’insérent dans une perspective de développement économique, d’attractivité touristique et de dynamisme du territoire transfrontalier.

Bénéficiaires


Chef de file

Regione Autonoma Valle d’Aosta Assessorato del Turismo, Sport, Commercio, Agricoltura e Beni Culturali, Dipartimento Soprintendenza per i Beni e le Attività Culturali –Struttura Analisi Scientifiche e Progetti Cofinanziati

Autres bénéficiaires

Regione Piemonte
Centro Conservazione e Restauro “La Venaria Reale”
Città Metropolitana di Torino
Regione Liguria – Settore cultura e Spettacolo
GIP FIPAN – Rectorat de Nice Pole RDI Recherche Développement Innovation
Département de la Haute-Savoie - Pôle Culture et Patrimoine
Département de la Savoie - Direction des archives, du patrimoine et des musées
Département des Alpes de Haute-Provence - Service du développement culturel
Musée de Préhistoire des gorges du Verdon
Ville de Nice - Direction des Bibliothèques

Chiffres clés :

 

Budget total

Budget FEDER

Contreparties

ITALIE

3 457 617,65

2 938 975

518 642,65

FRANCE

3 276 500

2 785 025

491 475

TOTAL

6 734 117,65 €

 5 724 000

1 010 117,65

Activités, impacts, résultats : 

Création d’une information diffusée et partagée qui devienne source de connaissance du territoire lui-même et des mêmes thématiques notamment réparties, l’utilisation et le partage d’expériences déjà effectués qui ont contribué à créer les bases sur lesquelles construire les projets du PITEM. La réalisation des activités prévues dans les projets simples, peuvent faire connaître le territoire, donner les bases pour modèles ou modes de sauvegarde des monuments, promouvoir la connaissance de ces mêmes territoires ou insérer ceux bien que connus dans les circuits touristiques déjà existants ou dans d’autres projets intégrés. La possibilité d’employer des solutions innovantes permet d’ajuster les connaissances aux modèles actuels de communication. La création d’une carte historique qui met en évidence le patrimoine culturel moins connu, les lieux objets de précédents projets et les parcours et circuits historiques, liés au patrimoine matériel et immatériel des fêtes e des traditions alimentaires, constitue un instrument de reconnaissance et de diffusion du patrimoine, mis à la disposition de tous les partenaires.

Le Plan veut être un atout pour les économies locales à travers:

  • l'augmentation de la capacité de sauvegarde et de valorisation du patrimoine culturel,
  • la valorisation des sites culturels moins connus,
  • l'appropriation et connaissance du patrimoine culturel commun de la part des jeunes et du grand public,
  • la mise en réseau des sites du patrimoines diffus, particulièrement ceux moins connus,
  • le rapprochement actif des acteurs locaux.