Retour à la liste des projets financés

Concert-Eaux

Statut du projet
en cours
Thématique
Changement climatique
Date de début d’activités
26/04/2017

Localisation
Alpes-Maritimes, Auvergne Rhône-Alpes, Ligurie

Résumé

Les ressources hydriques représentent l’un des éléments les plus menacés par les changements climatiques. Les périodes de sécheresse pourraient être plus fréquentes et de plus longue durée; au sein des territoires alpins; cela pourrait générer une réduction des volumes d’eaux souterraines disponibles.

Pour cela, il est nécessaire de prévoir des scénarios d’impact des changements climatiques dans ces zones, et d’identifier des stratégies d’adaptation à ces derniers.

Dans ce but, les acteurs territoriaux de la Vallée de la Roya ont signé un Protocole Transfrontalier dans lequel ils s’obligent à coopérer pour protéger les ressources hydriques, tant en termes de quantité que de qualité, puisque ces dernières sont utilisées par plus de 350.000 personnes en Italie et en France.

L’objectif général du projet CONCERT-EAUX, est celui de réaliser un observatoire climatique franco-italien dans le bassin hydrique du Fleuve Roya, avec une attention particulière portée au monitorage du cycle de l’eau de surface, mais également souterraine. Les changements climatiques interfèrent sur un tel processus, influençant le rythme des pluies, les modalités d’écoulement en surface, les paramètres d’évapotranspiration, les conditions d’alimentation des nappes phréatiques.

Le projet se propose de partir d’une meilleure connaissance des caractéristiques climatiques du bassin hydrique, pour pouvoir en définir les futurs scenarios. Cela permettra d’adapter les instruments de planification de l’utilisation du territoire et des ressources naturelles, avec une particulière attention à la définition des prévisions minimums et maximums des ruissellements dans les cours d’eau.

Bénéficiaires


Chef de file

Regione Liguria

Autres bénéficiaires

Università degli Studi di Genova
Agenzia Regionale per la Protezione dell’Ambiente Ligure
Istituto Internazionale di Studi Liguri
SMIAGE Maralpin
BRGM
CNRS – DELEGATION COTE D'AZUR

Contacter le chef de file du projet

Regione Liguria

Chiffres Clés :

 

Budget total

Budget FEDER

Contreparties

ITALIE

1 382 600,00

1 175 210, 00

207 390, 00

FRANCE

616 034, 00

510 431, 67

105 602, 33

TOTAL

1 998 634, 00€

1 685 641, 67

312 992, 33

Activités, Impacts et Résultats :

Dans le cadre du projet, des activités destinées au grand public sont prévues afin de sensibiliser aux changements climatiques et à l’usage responsable des ressources hydriques, s’ajoute à cela une campagne d’information et de divulgation technico-scientifique sur les activités réalisées sur le territoire transfrontalier entre Bendola e Roya.

L’activité de monitoring des eaux souterraines et de surface possède un caractère transfrontalier et prévoit une modalité de partage entre les partenaires pour la validation, l’archivage et la restitution des données sur les eaux et le climat, avec la création d’un appareil pour visualiser web-gis 3D. Cette activité prévoit, outre la mise en réseau et la manutention des capteurs météo-climatiques, hydrologiques et liés à l’eau souterraine déjà installés, avec l’ajout de nouveau instruments traditionnels (GPS) et expérimentaux (SRS), pour la mesure de l’humidité de l’aire. En plus de la mesure réalisée à terre, des prélèvements typographiques, thermographiques et multi-spectraux sont programmés par des drones. Enfin, la collection botanique Bicknell, qui constitue environ 12 000 échantillons récolté depuis le début du 20ème siècle, sera réorganisée et digitalisée.

Le projet aura comme résultats : la réalisation d’un observatoire des changements climatiques, l’évaluation des conséquences de divers scenarios de changements climatiques sur les ressources hydriques souterraines, sur les transports de matériel et sur les écosystèmes d’une partie du bassin. Ces résultats pourront être appliqués dans le cadre des directives européennes pour la gestion des ressources hydriques d’une part, et sur les inondations d’autre part.