Siège de la société Blue Ice - Les Houches (Haute-Savoie), Concepteurs : Kuma & Associates Europe © CAUE 74 / Béatrice Cafiéri

Retour à la liste des projets financés

A2E, Alpes Efficacité Energétique

Statut du projet
en cours
Thématique
Innovation appliquée
Date de début d’activités
02/05/2017

Localisation
Auvergne Rhône-Alpes, Piémont

Résumé

L’objectif général du projet est de permettre une meilleure optimisation et maîtrise de l’efficacité énergétique des bâtiments publics de façon à améliorer et faire progresser les nouvelles constructions ou réhabilitations à « Haute Qualité Energétique ».

Ce projet est le fruit d’un partenariat franco-italien d’acteurs privés et publics ayant des compétences spécifiques et expériences complémentaires.

L’idée du projet A2E est de partager et capitaliser les retours d’expérience français et italiens des bâtiments publics alpins à basse énergie récemment conçus. Une fois construits ou rénovés, ces bâtiments présentent des pathologies et des problèmes qui impactent les performances énergétiques prévues. Le projet vise donc à développer des outils innovants, tout en capitalisant d’autres expériences sur le même thème afin de disposer de méthodologies éprouvées pour améliorer concrètement l’efficacité énergétique des bâtiments. Il s’agit également d’expérimenter et d’évaluer les technologies innovantes par des chantiers pilotes, en s’intéressant particulièrement à la question des éco-matériaux.

Le projet comporte plusieurs objectifs spécifiques:

• donner une connaissance commune partagée sur les pathologies existantes dans les bâtiments à basse consommation énergétique;

• dégager des axes forts de progrès pour l’ensemble des acteurs du bâtiment et proposer des solutions techniques mais aussi organisationnelles innovantes dans le processus de construction;

• proposer des formations proactives avec des outils innovants rendant le participant acteur de l’acquisition des connaissances sur le territoire transfrontalier concerné. 

Bénéficiaires


Chef de file

Conseil d'Architecture d'Urbanisme et de l'Environnement de Haute-Savoie

Autres bénéficiaires

Ecole Nationale des Travaux Publics de l'Etat
TAUTEMI ASSOCIATI SRL
REGIONE PIEMONTE
iiSBE Italia R&D srl
CMDL MANASLU Ing
AGENCE QUALITÉ CONSTRUCTION
Città di Vigone
Associazione Artigiani della Provincia di Cuneo Service SRL

Chiffres clés

 

Budget total

Budget FEDER

Contreparties

ITALIE

1 458 062,00

 

1 239 353,00

 

218 709,00

 

FRANCE

1 153 456,00

 

980 437,00

 

173 019,00

 

TOTAL

2 611 518,00

2 219 790,00

 

391 728,00

 

 

ACTIVITÉS, IMPACT, RÉSULTATS :

De nombreuses activités sont prévues dans la mise en œuvre de ce projet. Notamment, un transfert méthodologique entre les partenaires français et italiens pour concevoir une base de données sur la performance énergétique en exploitation afin de produire des analyses comparables au niveau du contexte transfrontalier.

Une autre activité sera d’élaborer des méthodes et procédures communes pour l'évaluation de la performance énergétique des bâtiments publiques (durant l’exploitation et la construction).

Le projet souhaite également soulever, questionner et identifier certaines pathologies touchant les bâtiments et spécifiques au territoire, à la géographie et au climat alpin en réalisant une étude franco-italienne conjointe.

Le développement d’un standard pour la conception intégrée de bâtiments publics à haute performance énergétique est aussi prévu en Italie ainsi que la réalisation d’une extension et la réhabilitation d’une école passive dans la ville de Vigone (Turin), qui permettra de valoriser certaines solutions techniques spécifiques aux bâtiments passifs.

Enfin, il sera question de mettre en œuvre des actions de formation et d’information des professionnels de la filière du bâtiment adaptées (artisans, techniciens, ingénieurs et architectes) pour un développement des compétences et une mise à niveau des opérateurs du secteur de la construction.

Les principaux résultats du projet attendus :

  • le transfert méthodologique pour la conception de la base de données afin de produire des analyses comparables entre les deux pays. Une cinquantaine de bâtiments publics et privés seront identifiés comme « référents » pour alimenter la base de données;
  • l’élaboration de nouveaux contenus et outils de formation renouvelée et adaptés à toute la filière. Il s’agit d’évaluer les risques liés à des pratiques inadaptées, favoriser de nouveaux processus de travail (deux colloques programmés), pour proposer une formation réinventée, et adaptée à toute la filière;
  • montée en compétences des professionnels du bâtiment (maîtres d’œuvres et d’ouvrages réunis, artisans, enseignants, autres) en proposant une approche solidaire et coopérative de l’acte de construire en étant plus proche de la réalité des hommes et des technologies.

Lancement du projet à Annecy

12juin2017