Visiter des musées comme des Lieux Vivants? C’est possible à Turin et Chambéry grâce à ALCOTRA 2014-2020

publiée le 30.06.2017

Neuf récits réalisent par plusieurs auteurs contemporains reconnus à l'échelle nationale et internationale, qui accompagnent le visiteur avec des histoires inédites a travers les collections des musées. Il suffit de télécharger l'application Lieux vivants 

“ Un sens profond de la collaboration, qui ne signifie pas seulement la cogestion de ressources financières, mais surtout une collaboration humaine, des échanges de connaissances et de compétences ”.

C’est ainsi que, Evelina Christillin, Présidente du Musée Egyptologique de Turin, a voulu définir, pendant la presentation des neufs parcours narratifs mercredi 21 juin, le projet Lieux Vivants, financé dans le cadre du premier appel à projets du programme ALCOTRA 2014-2020. Neuf grands auteurs contemporains se sont laissés inspirer par les œuvres et les ambiances des trois Musées (Les Charmettes et le Musée des Beaux-arts de Chambéry pour la France et le Musée Egyptologique de Turin pour l’Italie), et ont ainsi composé 10 histoires qui accompagnent les visiteurs dans une expérience muséologique innovante et passionnante. Ces histoires pourront être téléchargées et écoutées via une application mobile disponible pour Android et iOS à partir du 7 juillet.

Après avoir proposé l’écoute d’une des histoires en avant-première au Musée Egyptologique, une conférence de presse s’est déroulée au Circolo dei Lettori, chef de file du projet, durant laquelle étaient présents les partenaires italiens et français et deux écrivaines qui ont collaboré à la création de ces histoires: Maylis de Kerangal et Nathalie Gendrot.

“Ce fut un projet expérimental, unique dans son genre” a déclaré Maurizia Rebola, Directrice du Circolo dei Lettori, qui a ensuite voulu remercier le programme ALCOTRA pour avoir rendu possible la réalisation de cette idée. Tous les partenaires ont tenu à souligner le grand esprit de coopération qui a animé leur travail et déclarent être pleinement satisfaits de cette expérience placée dans un cadre européen et transfrontalier. Caroline Bongard, Directrice du Musée de Chambéry, a témoigné de “ l’incroyable richesse” qui résulte d’un projet transfrontalier, tandis que Christian Greco, Directeur du Musée Egyptologique a souligné que “la valeur ajoutée de ce projet a été le dialogue ” .

Cet événement a été l’occasion pour ALCOTRA de s’entretenir avec plusieurs acteurs du projet après la conférence de presse. Notamment, Samuel Caillault, Directeur des Relations Internationales de la Ville de Chambéry, a déclaré que “ Chambéry et Turin travaillent ensemble depuis de nombreuses années, car ce sont des villes jumelées et il y a une forte volonté des deux collectivités, des Maires de Chambéry et de Turin de faire perdurer cette collaboration, notamment dans le cadre de projets européens ” , avant d’ajouter que “ ALCOTRA correspondait exactement à cette idée de rapprocher les deux peuples à travers un projet culturel ” .

Nathalie Gendrot, auteure d’une histoire au Musée des Charmettes de Chambéry, a confié que le caractère transfrontalier de ce projet lui a rappelé son autre métier de metteuse en scène à l’Opéra qui est très international. Elle-même a vécu plusieurs années en Italie pour y étudier et y travailler : “ Je suis très pro-européenne et je pense que c’est l’avenir de s’associer à d’autres cultures, de les découvrir, de travailler ensemble et ça apporte énormément à chacun ” 

Samedi 24 juin, la seconde partie de la présentation des parcours narratifs s’est déroulée au Musée les Charmettes de Chambéry, où a vécu pendant une période le philosophe Jean-Jacques Rousseau.

Pour en savoir plus sur le projet Lieux Vivants