Un nouveau volontaire au sein du programme INTERREG France-Italie ALCOTRA

publiée le 27.08.2018

Jeune, pro-européen et engagé : faites connaissance avec notre Interreg Reporter !

Depuis le 1er juin 2018, le secrétariat conjoint du programme, basé à Turin, accueille un nouveau volontaire, Alexandre WALTER, pour une période 6 mois dans le cadre du programme IVY (Interreg Volunteer Youth) lancé en 2016. Ce programme de l’Union Européenne permet aux jeunes d’intégrer un programme INTERREG en tant qu’Interreg Reporter ou Interreg Project Partner. ALCOTRA fût l’un des premiers programmes de coopération transfrontalière à recevoir des volontaires au secrétariat conjoint : quatre jeunes ont déjà bénéficié de cette expérience.

Qu’est-ce que l’IVY ?

Cette expérience permet de bénéficier d’une réelle immersion au sein d’un programme de coopération transfrontalière. Les missions sont diverses et complémentaires, le volontaire soutient principalement la communication d’un programme (site internet, réseaux sociaux, organisation des évènements), s’occupe de la capitalisation des informations des projets financés. En tant qu’INTERREG Reporter, Alexandre a pu assister à des instances décisionnelles (Comité technique d’instruction, Comité de Suivi), mais il s’est également déplacé sur le terrain afin de rencontrer les porteurs de projets et assurer la promotion de certains de leurs évènements.

Quel parcours avant d’arriver au sein d’ALCOTRA ?

Avant de réaliser ce volontariat, Alexandre a suivi un parcours universitaire tourné vers les questions européennes et internationales. Diplômé de la Licence Droit-Parcours Europe auprès de l’Université de Nantes (France), d’un Master 1 en Sciences Politiques de l’Europe réalisé en Erasmus auprès de l’Université de Macerata (Italie) et d’un Master en Relations Internationales à Université La Sapienza (Rome, Italie).

Comment pourrais-tu nous décrire ton expérience au sein d’ALCOTRA ?

Le programme IVY me permet de bénéficier d’une réelle opportunité pour acquérir une connaissance concrète de la coopération transfrontalière. Cette expérience me permet de bénéficier d’une vision complète, tant institutionnelle via les missions réalisées au sein du secrétariat conjoint, que pratique lors de mes échanges avec les bénéficiaires de projets.

Cette immersion me permet donc de parfaire mes connaissances afin de pouvoir sereinement envisager mon insertion dans la vie professionnelle. J’espère, en effet, poursuivre mon expérience en travaillant pour la coopération transfrontalière au sein de l’Union Européenne.

Pourquoi avoir choisis de réaliser un volontariat ?

Européen convaincu, j’ai eu l’occasion de bénéficier du programme ERASMUS lors de mes études. M’engager en tant que volontaire au sein d’un programme de coopération me permet de contribuer, à mon tour, au développement de l’Union Européenne. Cette expérience me permet de passer de l’étudiant bénéficiaire d’un programme européen à un jeune citoyen acteur de la coopération transfrontalière.

Ainsi, réaliser ce volontariat représente pour moi un réel engagement, un investissement personnel pour contribuer à l’Europe du futur, notamment face aux défis qu’elle doit affronter en ce 21è siècle.