Comment favoriser les services socio-sanitaires pour lutter contre le dépeuplement en zones de montagne et rurales transfrontalières ?

publiée le 14.03.2017

Le projet PROsanté a été inauguré le 9 mars à Briançon

Pour les trois années qui viennent, les partenaires italiens et français vont collaborer afin d’offrir aux patients une assistance sanitaire qui dépasse les frontières, les barrières linguistiques et les réglementations nationales.

Le projet vise à assurer que les patients (résidents, touristes ou travailleurs transfrontaliers) aient les bonnes informations afin de choisir les meilleurs services de santé disponibles sur les deux côtés de la frontière, dans le cadre d'une reconnaissance mutuelle des avantages des services spécialisés offerts.

PROsanté a été programmé suite au Comité de Suivi de Chamonix d’octobre 2016 qui a examiné les propositions reçues dans le cadre du deuxième appel à projet du programme de coopération transfrontalière France-Italie ALCOTRA .

Ce projet de l’Axe IV, Inclusion sociale et citoyenneté européenne, a comme chef de file le Centre Hospitalier des Escartons de Briançon en partenariat avec l’ASL (Autorité Sanitaire Locale) TO3 de Turin et la Région Piémont. 

Le montant total du projet est de 672 796,50€.