ALCOTRA PARTICIPE AU SEMINAIRE DE CO-CONSTRUCTION DU SCHEMA DE COOPERATION TRANSFRONTALIERE !

publiée le 03.07.2019

Hier, travail intensif à la métropole Nice cote d’Azur pour l’élaboration de la stratégie transfrontalière

Le programme ALCOTRA a participé le 2 juillet à Nice au séminaire de co-construction du schéma de coopération transfrontalière de la Métropole Nice Côte d’Azur organisé et coanimé avec la Mission Opérationnelle Transfrontalière (MOT).

Ce schéma, prévu par la loi du 27 janvier 2014 sur la modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles (loi MAPTAM), est un enjeu majeur pour la Métropole Nice Côte d’Azur, dont le territoire est situé à proximité de deux frontières, avec Monaco et avec l’Italie.

Le public du séminaire intégrait des techniciens et des élus de la Métropole et de ses partenaires tant monégasques qu’italiens (territoires des Provinces d’Imperia et Cuneo, de la Région Ligurie, de la Métropole de Turin) ainsi que des représentants de la Commission Européenne, de la Région SUD PACA, des Programmes INTERREG France-Italie Marittimo et ALCOTRA et du Comité du Massif des Alpes. Certains maires français et italiens étaient également présents.

La journée, qui s’est déroulée en deux moments majeurs, a permis de travailler le matin en atelier sur les 3 échelles de coopération transfrontalière identifiées par la Métropole qui seront insérées dans le schéma de coopération :

  • L’échelle du littoral : zone côtière entre Nice et Imperia ;
  • L’échelle montagne : zone de l’arrière-pays de Nice et de la Province d’Imperia et partie sud de la province de Cuneo ;
  • L’échelle inter-métropolitaine : coopération entre les villes de Nice, Gênes et Turin.

Les travaux menés dans les 3 ateliers ont été restitués par 3 différents rapporteurs en début d’après-midi, avant de laisser place au second moment important de la journée : une table ronde autour de la thématique « Quelle place pour la Métropole Nice Côte d’Azur et ses voisins à l’échelle macro-régionale alpine, méditerranéenne et européenne ? ».

Les travaux de la journée ont été conclus par Laurence NAVALESI, conseillère municipale et métropolitaine en charge des relations franco-italiennes, qui a rappelé la grande amitié qui lie Nice et son territoire à Monaco et à l’Italie et qui permet de mettre en place des projets de coopération de qualité qui seront d’autant plus valorisés une fois que le schéma de coopération, co-construit par la Métropole et ses partenaires monégasques et italiens aura été voté par le Conseil Métropolitain en septembre 2019.